socials Twitter SDL Facebook SDL Vimeo SDL

On reparle du Revenu de base ou revenu Universel ?

Article de M. Roland Walter - ancien Professeur associé à Dauphine, intervenant à l'ESSEC

Cette question a été discutée par les candidats lors de l’élection Présidentielle de 2017, c’était la proposition choc de Benoit Hamon...

 

Mais aussi intéressante soit-elle en période de chômage structurel elle n’a pas été retenue compte tenu de son coût budgétaire trop élevé. Toutefois l’idée n’a pas été abandonnée, et elle ressort après aménagements, avec des réserves dans certains pays (1).

En France les Présidents de treize conseils départementaux (2) ont présenté à Bordeaux  un projet de revenu de base pour  20 000 personnes pendant deux ans, conduisant à un texte législatif, ceci à caractère expérimental. Devraient en bénéficier les moins de 25 ans, versement automatique mais dégressif selon les ressources. Pour les bénéficiaires cela conduirait à la disparition de certaines aides dont l’efficacité n’est pas toujours démontrée.( RSA et prime d’activité par exemple).

Le porte parole du Gouvernement, Benjamin Griveaux a déclaré lors d’une émission de radio que « ce n’est pas la bonne réponse à la pauvreté...c’est le travail qui aujourd’hui est un facteur d’émancipation et de progression ». Actuellement les autres partis et l’ensemble du gouvernement ne se sont pas prononcés, d’autant que , d’après le journal « Les Echos »,s cette opération pourrait coûter entre 2 et 7 millions € par an au budget de l’État. Opération coûteuse mais qui devrait permettre à ceux qui sont sans ressources de chercher un travail.

Tel est vraiment le but poursuivi  pour mettre en place « un revenu universel » à destination des plus pauvres. Toutefois cette aide ne peut être qu’un moyen provisoire  pour ceux qui sont dans le besoin car il y a un point dont personne ne parle : le travail c’est un revenu mais c’est aussi une solidarité, une cohésion humaine qui permet d’avoir des liens et une communication. Revenu oui mais aussi un lien indispensable à chacun, le travail c’est le développement de la personnalité qu’aucun revenu sans participation ne pourra jamais compenser. Dans le travail quotidien la vie avec les autres n’est pas toujours facile, nous le savons néanmoins c’est une relation indispensable.

(1) La mise en place d’un revenu universel pose problème dans certains pays. En premier lieu le coût de l’opération. Aux Pays Bas une étude récente (RTBF.BE) a conclu que pour 2 % de Hollandais qui sortiraient de la pauvreté 5 % risquaient d’y tomber. De même la Finlande qui a engagé cette opération pour deux ans y mettra fin en janvier 2019 compte tenu de son montant. Le premier Ministre a déclaré « qu’il faut promouvoir l’emploi...et motiver les chômeurs à être plus entreprenants ».

(2) Départements impliqués : Ardèche,Ariège, Aude,Dordogne, Gers, Gironde, Haute-Garonne, Ille et Vilaine, Landes, Lot et Garonne, Meurthe et Moselle, Nièvre, Seine Saint Denis. Il faut attendre les suites de cette opération.